Nuits Sonores 2020 : Une programmation pointue et inclusive

nuits sonores 2020 honey Dijon - photo Yann Weber
par

Les Nuits Sonores 2020 ont commencé à dévoiler leurs secrets pour notre plus grand bonheur et nous laissent présager une édition plus incroyable encore que les précédentes. Comme à leur habitude, les nuits investissent les lieux les plus branchés de notre capitale des Gaules en prenant bien garde à proposer des concerts diversifiés pour tous.

Encore une fois, les Nuits Sonores atteindront leur ambition d’être la parure nocturne de tous les lyonnais, le temps de quelques jours. Un concert spécial lancera le festival dès le mardi 19 mai et, c’est entre les murs du H7, haut lieu des cultures numériques lyonnaises, que résonneront les trois coups qui signeront le début de cette belle aventure musicale nocturne.

Un mercredi soir d’anthologie au son des mélodies de Jeff Mills

Pape de la techno, reconnu mondialement pour ses compositions aux sonorités teintées d’une savoureuse délicatesse mais toujours prêtes à vous entraîner dans de véritables transes endiablées.

Jeff Mills viendra fouler les planches de La Sucrière pour magnifier le début de soirée des fêtards. Après cette mise en bouche de qualité, la fête se poursuivra à deux pas et ce sera au rooftop du Sucre d’ouvrir ses bras aux clubbeurs qui n’ont pas envie de redescendre du nuage musical sur lequel ils auront grimpé avec Jeff Mills. Pour ceux qui ne seraient toujours pas repus après ce joli programme, le circuit qui, en parallèle de ces deux gros événements, aura enveloppé de son voile sonore toute la ville, aura encore deux trois boucles à faire et accueillera les danseurs infatigables jusqu’à 7 heures.

nuits sonores 2020 usines fagor brandtLes Anciennes Usines Fagor-Brandt, le théâtre industriel des Nuits Sonores

Jeudi à l’anglaise

La Sucrière toute l’après-midi verra s’élever entre ses murs la musique puissante et éclectique de DJ Harvey. Batteur à l’origine, l’artiste est passé par le hip hop, l’électro et la house jusqu’à trouver sa vérité artistique dans une techno cosmique. Fondateur du label Black Cocks, la légende raconte que ses soirées sont si folles que même Beyoncé se serait faite refoulée à l’entrée : s’il y a bien un jour pour sortir les paillettes, c’est celui-ci, retenez-bien !

La journée, Heat, H7 et Hotel 71 vous concoctent un tout nouveau programme pour lequel on a vraiment hâte d’en savoir plus et vos petits seront accueillis à la station Mue parce qu’il n’y a pas de raison qu’ils ne profitent pas de la fête !

La soirée sera électrique et électronique ou ne sera pas. Entre autres, Jessy Lanza, Poté, Mykki Blanco, Dis Flig, Amelie Lens ou encore Daniel Avery se succéderont sur les scènes des Anciennes Usines Fagor-Brandt et on sent d’avance que ça va bouger !

Vendredi, tout sera permis

Paradoxe comme on les aime, le vendredi, jour béni car annonciateur du week-end, accueillera comme hôtesse principale un bourreau de travail : Helena Hauff. Fondatrice d’un label exigent, à la tête d’une multitude de mix et sons plus diversifiés et époustouflants les uns que les autres, l’hambourgeoise n’a pas froid aux yeux et aime surprendre son public, pour notre plus grand plaisir.

A ses côtés, des artistes plus créatifs les uns que les autres viendront secouer la ville et imposer leur techno déstructurée et enivrante. Fatima Yamaha, 808 State, Kittin & The Hacker, les anglais de BICEP ou encore Nina Kraviz viendront vous servir sur plateaux industriels des sets renversants à consommer avec ferveur.

nuits sonores 2020 honey Dijon - photo Yann WeberHoney Dijon, la curator du day 4 – Crédit photo : Yann Weber

Un samedi soir, pour finir en beauté

Pour sûr, les organisateurs des Nuits Sonores ont à cœur de veiller à ce que le festival ait un impact positif : sur nos oreilles – cela s’entend – sur nos cœurs, nos corps, et notre planète aussi. Les Nuits Sonores appartiennent à tous et valorisent tout le monde. Les Nuits Sonores, finalement, sont 4 petits jours nous donnant un aperçu de ce que serait la vie si, seule la musique comptait, plus que le genre, plus que les couleurs, plus que les statuts, plus que tout et ça fait du bien. Cette année, le samedi soir est endossé par l’iconique Honey Dijon, artiste à la techno vibrante d’influences transatlantiques. Pour compléter cette belle journée, on peut ne s’empêcher de trépigner pour voir se produire notamment notre local Folamour, Motor City Drum Ensemble et Recondite en live.

Cette soirée sera sans doute la plus jolie manière de clôturer une édition aux saveurs militantes, inclusives et libertaires assumées et savoureuses : on a hâte d’y être !

Nuits Sonores 2020
mar. 19 mai 2020 – dim. 24 mai 2020
Lyon
Programmation et info pratiques sur le site officiel des Nuits Sonores